projet-fermeture

Joan CHARRAS-SANCHO (Ste Marie aux Mines)

Avez-vous pris en compte les eaux souterraines, la proximité avec des champs, des bêtes et des humains ?
Avez-vous sollicité des expertises de personnes issues du Mouvement du Colibri ?

Nous vous remercions pour votre contribution à la concertation. Nous avons intégré vos questions au bilan de la concertation.

Je suppose que votre première question porte sur la prise en compte de la nappe phréatique et plus largement sur la protection de l’environnement et des populations. Ces éléments ont été largement intégrés dans nos études.

Ainsi de nombreux experts et bureaux d’études reconnus au plan international ont-ils travaillé sur le projet de fermeture de StocaMine et dans de nombreux domaines, notamment :
- l’INERIS sur l’ennoyage, la dissolution de substances chimiques, les impacts potentiels sur la nappe phréatique ;
- Itasca France, sur la fermeture du stockage par barrages et le confinement permettant de garantir la potabilité de la nappe à terme ;
- BMG sur l’organisation des opérations de déstockage, les plannings, les coûts et le traitement des déchets ;
- DPSM/BRGM sur la surveillance de la mine et du stockage à long terme ;
- l’APAVE Mulhouse sur la sécurité des opérations de déstockage pour les travailleurs ;
- CESAME sur le bilan écologique et l’étude d’impact ;
- L’Institut de Physique du Globe de Strasbourg sur les risque sismiques, etc.

Il n’y a pas eu de recours à l’expertise de personnes issues du mouvement du Colibri, mais afin d’estimer au mieux l’impact sur l’environnement et les populations, nous avons travaillé avec l’INERIS qui est compétent et reconnu en la matière.

A toutes fins utiles, les 17 rapports d’études réalisés sur StocaMine depuis 2010 restent disponibles sur le site de la concertation et sont donc consultables par toute personne intéressée avec le lien suivant : http://www.concertation-stocamine.fr/le-projet-de-fermeture/les-etudes

Alain Rollet, Liquidateur amiable des MDPA